Contactez-nous ! Espace Presse Contactez-nous ! Banière de Sikig
Français Anglais Chinois Version mobile
durable01 durable01
durable01
AccueilSIKIG durable › AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL

Les indicateurs

Méthode de calcul

SIKIG a travaillé avec le cabinet Quantis, cabinet spécialisé en analyse des cycles de vie selon la méthode BPX30-323 élaborée par la plateforme affichage environnemental Ademe Afnor.

Résultats de l’Etude Quantis conduite en Juin 2011, pour 100 g de kiwis en barquette.

Quand vous achetez 100 g de kiwi en barquette, (environ un kiwi), cela correspond à l’émission de 51,2 geq CO2 (gramme équivalent CO2), soit 269 m parcourus en voiture avec un véhicule européen de taille moyenne.

 

 

Changement climatique

Définition de l'indicateur "changement climatique"

Cet indicateur indique le potentiel de réchauffement climatique résultant des émissions de gaz à effet de serre au cours du cycle de vie du produit. Les effets potentiels des émissions sont quantifiés sur une période de 100 ans. Chaque gaz à effet de serre a un potentiel de forçage radiatif infrarouge qui lui est propre. Ce potentiel est exprimé en g de CO2 nécessaires pour induire un forçage radiatif équivalent à 1 g du gaz considéré. Les contributions des différents gaz sont sommées pour obtenir le potentiel global de réchauffement climatique induit par le produit sur l’ensemble de son cycle de vie.

 

Et si on se comparait en fonction des modes de culture ?

Entre 50 et 150 g eq CO2 pour les fruits en verger (plein air) peut aller jusqu’à 400 g CO2eq pour les fruits cultivés sous serre chauffée.
Sources base de données constituée à partir d’une méthode de calcul identique.

 

 

 

Empreinte EAU

Quand vous achetez 100 g de kiwi en barquette, (environ un kiwi), cela correspond à la consommation indirecte de 4,2 litres d’eau soit l’équivalent de 9,75 secondes sous la douche (pondérée par le stress Hydrique de la France).

 

Définition de l'indicateur "empreinte eau"

L’eau n’étant pas disponible de façon égale à travers le monde, cet indicateur indique la contrainte que pose la consommation de l’eau douce au long du cycle de vie du produit par rapport à sa disponibilité. Pour modéliser cette contrainte, l’eau consommée est pondérée par l’index de rareté de l’eau (water stress index, WSI) de chaque pays. Le résultat est exprimé en une consommation de litre d’eau équivalente qui entre compétition pour les usages humains.

 

Et si on se comparait à la moyenne ?
(pondérée par le stress hydrique du pays de culture) : de 1 litres à 60 litres avec une moyenne à 10 litres d’eau équivalent pour les fruits.
Sources base de données constituée à partir d’une méthode de calcul identique.

Et oui le Kiwi consomme de l’eau. Cela explique qu’il pousse dans la région des Pays de l’Adour.

 

 

Biodiversité

Quand vous achetez 100 g de kiwi en barquette, (environ un kiwi), cela correspond à 0.06 m2 d’occupation de zones urbaines pendant un an.

 

Définition de l'indicateur "biodiversité"

Cet indicateur indique la contrainte appliquée sur la biodiversité résultant de l’espace naturel occupé au cours du cycle de vie du produit. Des observations empiriques montrent que les diverses types d’utilisation de l’espace naturel (usine, champs, site de stockage) résultent en différents niveaux d’atteinte à la biodiversité. L’atteinte à la biodiversité résultante des différents types d’utilisation de l’espace est donc exprimée en surface de zone urbaine équivalente pendant 1 an. Ils sont alors sommés pour obtenir l’impact global du produit.

 

Et si on se comparait à la moyenne Empreinte Eau du secteur des Fruits ?

De 0.05 m2 à 0.3 m2 avec une moyenne à 0.1 m2 de zones urbaines.
Sources base de données constituée à partir d’une méthode de calcul identique.

 

                                      

Conception / Design : MARTI CONSEIL BLUE ICE
Ingéniérie / hébergement : Square Partners S.A.